Le Manteau Gérard – République du Chiffon

Jamais trop tard pour Gérard! Il m’en a fallut du temps pour le coudre ce premier manteau! Tellement populaire le manteau Gérard, qu’il était en rupture partout! Heureusement République du Chiffon (RDC pour les intimes), a refait du stock avant l’arrivée de l’été! Difficile de caser des moments couture pour moi avec la préparation des ateliers couture, mais finalement ça n’a pas trop traîné!
C’est parti pour quelques photos et puis je vous parle des tissus utilisés, vous donne mes impressions sur ce projet et surtout, mes “NOTES POUR LA PROCHAINE FOIS”!

Les Tissus

Le lainage vient de chez Sacrés Coupons, un vrai coup de cœur à 40€ le coupon de 4,40m, autant vous dire qu’il n’y a pas eu beaucoup d’hésitations. Majoritairement en laine, il est gris antracite, chiné de vert bouteille, avec de discrets fils lurex. Il s’est un peu éffiloché à la couture, mais rien d’insurmontable.
La doublure est une viscose fine bleu marine de chez Tissus Reine (que j’ai oubliée de photographier, mais le Barbu avait déjà été bien assez patient…). Pas envie de Bemberg, ni de polyester (l’ambiance “sauna sous mon manteau après un sprint pour attraper le métro, très peu pour moi…). La viscose était donc toute trouvée! Fluide et respirante!

Pour l’instant, il n’a pas de bouton (et donc pas de boutonnière… Je n’ai pas encore eu de coup de cœur donc j’attends encore un peu, mais rien de bien gênant.

La taille & la coupe

On m’avait prévenu que malgré sa coupe assez “boyish”, il était un peu étroit aux épaules.. Je suis quand même partie sur la taille S, ayant de micro épaules… Et j’ai bien fait, au final, sur moi, les épaules sont TRÈS tombantes, un peu trop même, j’ai donc bidouillé des épaulettes raglan trouvées chez Fil 2000.
Je m’y suis faite, mais il faudra que je vois où je peux enlever du tissu sans défigurer la coupe pour le prochain, histoire de ne pas avoir ces creux disgracieux sur les omoplates.. (Je suis preneuse de tous les conseils de modification du patron!!)

NOTES POUR LA PROCHAINE FOIS & CONSEILS

Bon, déjà, si je pense aux prochaines versions, c’est que c’est bon signe! Je rêve d’une version en fausse fourrure toute douce marine.. Oui oui, marine.
Un conseil: prévoyez plusieurs étapes de couture! Reporter les pièces et couper le tissu peuvent être faits en une, voir deux étapes avant de vous mettre à la machine, ça vous évitera un sacré mal de crâne !
Aidez-vous de vidéos pour les poches paysannes (ici, par exemple), et le col tailleur (ici).
Sinon, voici mes remarques des choses à faire différemment pour une prochaine fois: (en plus de la modification de la carrure):
– Il est chaud, mais je pense que j’aurais eu froid pendant les périodes de neige à Paris: j’ai découvert un peu tard à Tissus Reine une triplure à mettre dans le dos et le devant du manteau, appelée la “douillette“: elle porte bien son nom, ça a l’air tout doux et tout fluffy.. parfait pour donner un côté douillet  à votre manteau.
les poches: dans le patron elles sont faites dans la doublure. Et comme ma doublure est super fine et que je ne ferme pas mon manteau, et bien je me gèle les mains! Je penserai à les faire en lainage, la prochaine fois. ou en polaire… Mais en tous cas pas en doublure!
le glaçage: étape un peu technique… j’ai un peu trop tardé dans la gamme de montage pour le faire PARTOUT, et c’est clairement galère à faire une fois le bout des manches fermées. La prochaine, fois, je ferai mon glaçage A FOND avant d’avancer pour bien bloquer les parmentures en place, le col tailleur, etc…

En tous cas je suis bien contente d’avoir pu faire mon manteau Gérard avant qu’il ne soit trop tard pour cette saison, et je vous le recommande fortement! Et vous, il vous plaît? Vous êtes tentés?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *