“Eine Maß Bier Bitte !”

(ndlr: si tu trouves le nombre de fois où le mot “bière” est écrit dans cet article, je trinque à ta santé à la prochaine occasion! Promis!)

Cette année, c’est un peu sur un coup de tête que je me suis retrouvée à l’Oktoberfest de Munich! (une gigantesque fête de la bière, pour celles et ceux que ça interresse) La première et dernière fois remonte à 2009… Mais j’avais encore en tête toutes ces allemandes en dirndl, dont j’avais été extrèmement jalouse (de la bière + des costumes, que voulez vous, c’est un peu le paradis!). Et en plus, ya pas à dire, un dirndl, c’est plutôt flatteur.

C’était décidé, moi aussi, cette année, je serai habillée en Heïdi au pays du malt!

Une petite recherche google m’a vite fait comprendre que si je voulais y mettre moins de 100 euros, j’allais vite tomber dans le dirndl sexy… (une variante plus “rurale” de l’écolière coquine, je vous laisse imaginer). Même si effectivement, le décolleté se doit d’être un peu pigeonnant, pas tout à fait ce que je voulais…

Je n’avais plus qu’à m’en coudre un! Je me souviens avoir rêvé d’un blog intitulé ”Radio bière-couture” (en hommage aux Robins des Bois), l’équation robe home-made et fête de la bière me mettait donc en joie (il en faut peu). Gros challenge. Mais je suis contente du résultat, même s’il est loin d’être parfait et que ça ne correspond pas tout à fait à un vrai dirndl.

Trêve de blabla, voilà le résultat, en situation! (du coup désolée pour: la qualité du non-repassage, la non pose, le bordel ambiant… j’avais pas que ça à faire, trois un litre de bière ça prend du temps à boire…)

(La jupe est un peu grande, et même en trichant avec le tablier ça bougeait un peu trop…)

Et voilà le travail!
Pour le côté technique (oui par ce qu’il a fallu le coudre quand même)
patron: Burda
taille 38, avec 10 bons cm en moins de chaque côtés…
Par contre mon “corsage” est bien trop court, un peu galère pour qu’il reste dans la jupe!
la jupe: au pifomêtre (elle est trop grand au final, et ça se voit un peu malgré le bidouillage avec le tablier)
Normalement un dirndl est en une seule partie, le mien est donc un peu moins pratique (ça bouge..)
le chemisier: il n’est pas assez décolleté, à noter pour une prochaine fois.

(au final, j’en ai vu d’assez jolis en solde pendant l’Oktoberfest, à une quarantaine d’euros, entre la gare de Munich et les tentes…)

Et, maintenant, c’est parti pour un petit tour de la tente!
Barbara Gourde, l’an prochain on y va!

Et pour le bonus:

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
[contact-form-7 id="609" title="Formulaire de contact 1"]